jeudi 21 octobre 2010

Des liseuses comme s'il en pleuvait !

J'avoue ne plus suivre en détail l'actualité des liseuses électroniques : j'ai la mienne, je l'utilise - beaucoup pour lire des classiques, ou parfois des épreuves, faciles à transformer en Mobipocket à partir d'un document bureautique - j'en suis plutôt contente, et point.

Ceci dit, le lancement du FnacBook annoncé à grand fracas dans les médias (on peut notamment lire le papier d'Actualitté, et celui de 01Net) oblige à se replonger un peu dans le sujet. D'abord, ça fait plaisir de retrouver Sagem comme fabricant d'un terminal grand public, ça semble aussi intelligent d'inclure le téléchargement 3G des livres "gratuitement" - en réalité on paie le forfait en amont, et si je comprends tout bien, il fonctionne uniquement pour les ouvrages payants achetés à la Fnac. Je fais partie des esprits chagrins qui regrettent l'absence d'interopérabilité, et au final le verrouillage des clients chez un seul fournisseur, même si du coup l'acte d'achat est singulièrement facilité.

Du coup, le dernier né de Booken, le Cybook Orizon,apparaît plus séduisant, avec son navigateur ouvert qui permet de télécharger n'importe où à partir d'une connexion WiFi, et l'offre ePagine qu'on peut retrouver chez différents libraires en ligne, telle Ombre Blanches d'ailleurs. Tiens, j'aurais presque pu acheter mon premier livre numérique... mais il est impossible d'avoir à la fois ePub et Mobi sur sa tablette, et le site ePagine manque de précision sur le format d'affichage du pdf. Et je m'interroge sur la gestion des DRM. Une fois de plus, fonctionner dans un monde ouvert et libre d'avère difficile. Et je vois d'ailleurs en regardant d'un peu plus près que le nouveau Cybook ne proposera que le format ePub. Donc tout ce que j'ai déjà stocké en mobi deviendrait inutilisable si je changeais de liseuse.

Voici donc de quoi me consoler : quand on a été pionnier sur un nouveau type de terminal électronique, on a parfois un pincement au cœur devant la séduction des nouveaux modèles. Mais l'idée de devoir recommencer ma bibliothèque électronique étant plus que fastidieuse, je ne cèderai pas aux sirènes, et ce sera sans regret. Mon temps est trop précieux pour recommencer ce travail minutieux de recherche des ouvrages, de classement ad-hoc pour faciliter à la fois le repérage des livres lus ou pas, et leurs modalités de classement pour une accessibilité idéale tant depuis l'ordinateur que depuis la liseuse. Pas envie de recommencer.

Et puis mon Gen3, je l'ai bien apprivoisé, j'aime bien la dernière version du logiciel qui améliore réellement le confort d'utilisation. Je le garderai donc jusqu'à ce qu'il me refuse ses bons et loyaux services... ou quand j'aurai fini de lire ou relire tous mes classiques... ce qui malgré tout laisse le temps de voir venir ;-)

Aucun commentaire: