dimanche 30 août 2009

Le Cybook Gen3 en vacances

Un livrel, c'est idéal pour partir en vacances : pas la peine de se casser la tête pour emporter strictement le nombre de livres nécessaires (ça plombe sacrément les valises) , et évaluer ce qu'on aura vraiment envie de lire une fois sur place. Une ou deux SD cards suffisent pour emporter une bibliothèque complète, certes essentiellement limitée à la littérature libre de droits, mais il y a de quoi faire, et les vacances, c'est justement le bon moment pour réviser ses classiques, non ?

Quelques jours avant le départ, j'ai donc constitué mes provisions :

  • la SD card "100 chefs d'oeuvres offerts" proposée par Pixmania avec l'achat du Cybook (c'était à l'époque quelques euros de plus que le livrel seul, ça semble ne même plus être le cas aujourd'hui), qui permet de démarrer sans se poser de question avec une première bibliothèque ;
  • quelques classiques complémentaires que je souhaitais lire pour différentes raisons, en français et en anglais ;
  • et... un livre qui va paraître à la rentrée, dont on m'a adressé l'épreuve quasi définitive en format Word quelques jours avant mon départ.
Pour ce dernier, j'ai téléchargé le logiciel gratuit "Mobipocket creator", qui m'a permis de transformer le document Word en eBook Mobipocket, et donc de le lire tout à fait confortablement sur mon Cybook. Les fonctionnalités de base du logiciel sont très simples, et on peut faire cette opération en quelques clics. En revanche, je n'ai pas su générer une table des matières interactive, pas plus que des liens actifs vers les notes, renvoyées en fin d'ouvrage, et qu'on aimerait pouvoir lire au fil de la lecture. A approfondir donc...

Quant au Mobipocket Reader, il permet de lire directement ce format sur son PC sous Windows, et de synchroniser les contenus Mobipocket entre son PC et son livrel, y compris des flux RSS, ce qui m'a permis de lire quelques papiers du Monde Diplomatique que je m'étais mis de côté (ceci dit, Feedbook propose aussi cette fonctionnalité sans télécharger aucun logiciel).

A propos des formats de livres
In fine, Mobipocket est vraiment le format le plus confortable pour lire ses eBooks sur le Cybook Gen3. Le seul inconvénient à mon avis, c'est qu'on n'a aucune information sur la pagination du livre. On voit seulement quel pourcentage de l'ouvrage on a lu dans la barre d'avancement, mais on a du mal à évaluer, seulement avec le poids en Ko, quelle est la volumétrie de l'ouvrage. Question d'habitude sans doute, et peut-être bientôt, on ne dira plus "j'ai lu un bouquin de 600 pages en deux jours tellement il était passionnant", mais "je me suis descendu 600 Ko dans la journée".

Les PDF permettent de voir la pagination. Mais s'ils ne sont pas spécifiquement générés pour un livrel, la plupart du temps la police est trop petite, et n'est lisible qu'en pleine lumière et avec de bons yeux.
Par ailleurs, je n'ai pas compris pourquoi, un PDF généré via le site FeedBooks a mal fonctionné : le livrel ne conservait pas en mémoire la dernière page lue, et il me fallait donc à chaque reprise de ma lecture me souvenir du numéro de page et utiliser la fonction "atteindre". Peut-être un bug au moment de la génération du fichier ? Mais c'est la seule fois que j'ai eu ce souci. J'ai lu une bonne dizaine de documents différents sur mon Cybook pendant les vacances, dont 5 "vrais" bouquins, et le reste a plutôt bien fonctionné.

Fonctionnement de l'appareil
Par contre, sur la plage, il a boudé. Ce n'était sans doute pas le sable : les plages de Scalea sont de galets, et je ne l'ai jamais laissé traîner sans protection. Trop chaud ? pas exclu, il faisait autour de 38° à l'ombre en Calabre, et sans doute un peu plus sous un simple parasol, et il a donc planté plusieurs fois, ce qui est assez irritant, quand vous ne pouvez pas lire la suite du chapitre passionnant dans lequel vous étiez plongé. Le remède est simple : il suffit d'un reset. Mais encore faut-il avoir sur soi un objet adéquat, pointe de stylo par exemple, ce qui n'est pas forcément évident sur la plage. Du coup, j'ai accroché un bon vieux trombone à mon cordon, afin de parer à cette éventualité.

Autre désagrément : lorsqu'on a beaucoup d'ouvrages en stock sur la mémoire du Cybook, ou pire, sur une SD Card, la bibliothèque se met à ramer, ce qui est très désagréable lorsqu'on fouille ses rayonnages pour choisir sa prochaine lecture. D'autant plus casse-pieds qu'on ne dispose ni d'une fonction "atteindre" pour accéder directement à une page spécifique comme dans les livres, ni de dossiers de classement personnels. Mais cet inconvénient devrait disparaître avec une nouvelle version du logiciel, annoncée sur le blog de Bookeen, qui va également activer le bouton de suppression de contenu directement via le livrel, qui actuellement ne fonctionne pas, mais sera néanmoins pratique pour supprimer immédiatement les contenus "jetables" une fois qu'ils sont lus. Cette nouvelle version de l'application semble répondre à toutes les remarques et questions que j'avais adressées par mail à Bookeen avant de partir en congé : c'est sans doute pour cette raison qu'ils n'ont pas répondu à mon mail... ce que je trouve malgré tout un peu cavalier. Bref...

Le dernier avatar est entièrement de ma faute : je n'ai pas pu accéder à mes ouvrages en anglais, car, pure étourderie de ma part, je ne les ai pas glissés dans le bon répertoire de la SD card (il y a 3 répertoires spécifiques pour classer respectivement les livres, les images et la musique), et le lecteur ne les voyait pas. Je me suis donc rabattue sur mes podcasts pour entretenir mon anglais !

Côté batterie, sur la première charge, elle se vide très rapidement dès qu'on est passé en dessous de 50% de taux de charge. Il est donc utile de se munir d'un chargeur utilisable directement sur une prise électrique, celui vendu par Bookeen, ou un chargeur compatible avec une fiche USB. Personnellement, j'ai utilisé celui de mon lecteur MP3, qui emploie en outre le même câble USB et les mêmes SD cards : je peux donc fonctionner avec mêmes accessoires pour tous mes appareils, c'est très pratique en déplacement. Et, comme pour tous les appareils à batteries rechargeables, pour les maintenir en forme, il faut absolument les vider entièrement puis les recharger entièrement de manière régulière, (au moins une fois par mois). C'est aussi pourquoi j'apprécie de pouvoir mettre à jour ma bibliothèque directement sur une SD card insérée dans mon PC : quand on connecte le CyBook sur le port USB de son PC, la batterie se recharge en même temps, ce qui peut donc favoriser le fameux "effet mémoire" (si, régulièrement, vous déchargez / rechargez incomplètement votre batterie, sa capacité de charge finira pas se réduire. Par exemple, si vous déchargez toujours votre batterie jusqu'à 20% de taux de charge, et la rechargez jusqu'à 80% de taux de charge, à moyen terme, la capacité totale de votre batterie diminuera de 40%).

Sur les contenus
Après avoir navigué sur différents sites, et surtout cherché des ouvrages que je souhaitais lire (pas mal de classiques, vous pourrez le voir prochainement dans mes compte-rendus de lecture sur "Aimez-vous lire ?"), je reviens in fine toujours sur les mêmes sites :
  • en premier choix : eBooks libres & gratuits, dont la bibliothèque est bien fournie, les éditions assez propres (ce n'est pas le cas partout, et il y a par exemple beaucoup de coquilles dans les versions françaises proposées sur Project Gutenberg), et qui proposent la plupart du temps le format Mobipocket, ou une source texte qu'on peut convertir aisément. Comme ce sont des bénévoles, et qu'il faut bien payer a minima la bande passante des serveurs de diffusion, j'ai fait un don à mon retour de vacances, et je recommencerai régulièrement, car j'espère bien que ce type d'initiative pourra perdurer, c'est véritablement formidable pour les possesseurs de livrels.
  • si je ne trouve pas ce que je cherche, pour les livres en français, je vais ensuite sur Livres pour tous, qui compile beaucoup de sources. C'est par exemple là que j'ai pu trouver une édition de "Malaise dans la civilistion" de Freud, dans une édition préparée par une enseignante québécoise à la retraite. Il semble qu'on ne puisse plus trouver ce titre ailleurs, et l'édition électronique remplit donc la un double service.
  • Feedbooks reste très attrayant, notamment pour son idée intéressante de création de pdf à la volée dans le format qu'on veut, et pour la possibilité d'y récupérer des flux RSS lisibles sur un livrel, et des textes contemporains offerts par leurs auteurs. On peut également y proposer ses propres publications.
Toutes ces initiatives me semblent toujours intéressantes et à suivre, car on le voit bien, l'édition électronique et les livrels sont encore dans leur premier âge, et tout cela va forcément évoluer de manière sensible dans les prochains mois et les prochaines années.

Cela n'empêche que, moyennant un petit temps d'apprentissage et de consolidation de ses propres usages, on dispose déjà d'un très bon confort d'utilisation. Personnellement, je ne regrette vraiment pas mon acquisition, même si Bookeen vient de sortir un nouveau terminal, le CyBook Opus. Je viens de le découvrir en allant vérifier quelques infos techniques sur leur site. Je vous expliquerai pourquoi je préfère mon Gen3 à ce nouveau livrel, au design tout à fait séduisant, dans un prochain billet : j'ai déjà été trop bavarde !

Aucun commentaire: