lundi 24 septembre 2007

Fin du test ... et petite comparaison entre lecteurs

Bon, pas de chance, il va falloir que je le rende, on me le réclame... je commençais déjà à m'y attacher, ça fait tellement longtemps que je rêvais d'un tel outil !
Encore deux jours pour, frénétiquement, terminer mon premier jeu de tests. Au moins pour avoir quelques points de repère si je décide de m'acheter un lecteur ePaper...

A priori, l'iLiad fait tout de même partie des plus séduisants, notamment par son ouverture.
Contrairement à ce que pense Aldus, ce n'est pas forcément le WiFi qui est le plus important à mes yeux, puisque ce n'est pas le journal que je lis, mais plutôt des livres, des études, des rapports. Et pour un document qui fait au minimum une trentaine de pages, je peux faire l'effort de connecter mon ordinateur. Finalement, le système que je trouve le plus pratique, c'est la SD Card : du coup, je n'ai même pas utilisé le logiciel compagnon, que j'avais pourtant chargé, et je n'ai rien inscrit sur ma mémoire interne de l'iLiad, en dehors des quelques éditions des Echos que j'ai téléchargées via mon câble Ethernet (la flemme de paramétrer le WiFi de ma box, eh oui, chez moi, c'est tout en câbles, je crains les ondes, le piratage, le débit variable ou amoindri, et toute cette sorte de choses. Le WiFi, c'est super en situation nomade, mais pas chez moi !). Donc, la SD Card, c'est parfait. Je télécharge mes contenus sur mon PC, je les transforme si nécessaire (pour les articles de presse que j'ai envie de lire au calme dans mon fauteuil ou dans mon lit, PDFCreator paramétré en imprimante sur du papier A5, ça marche super), je glisse le tout dans un dossier spécial eBooks, et je transfère sur ma SD Card quand j'ai envie de renouveler mon stock de lecture, c'est très rapide via le lecteur SD de mon PC.

Ce qui est important, fondamental en revanche, c'est l'ouverture des formats.
Petite revue rapide des produits disponibles sur le marché, vu sous cet angle :

  • Exit le Walkbook turc, découvert sur le blog d'Aldus, dont le prix est attractif (328 € livraison comprise) : il ne lit pas le pdf, et les livres gratuits qu'il propose sont dans un format propriétaire, ou du moins confidentiel, le wol, que je ne peux pas lire sur mon PC... Alors certes, le lecteur est livré avec un logiciel de conversion, mais entre faire une manip de temps en temps pour adapter un document, et devoir la faire systématiquement, il y a une marge ! Quid ensuite des livres protégés avec des DRM pour les éditions sous droits ? On sera cantonné au choix proposé par UBIT, la librairie électronique associée au Walkbook ? Car, si comme Aldus je pense que je ne me priverai pas du papier, si j'investis dans un ePaper, c'est malgré tout pour pouvoir y lire un maximum de choses, y compris de l'édition payante de titres récents que je n'ai pas envie de mettre dans ma bibliothèque, ou que je trouve plus pratique d'emporter en déplacement sur un livrel.
  • Pour le nouvel e-reader des Echos, un format propriétaire (SDK) plus pdf, txt, jpg, html... mais si je comprends bien la formule "via utilitaire fourni", il faut aussi se transcoder les fichiers des formats précités en SDK pour les lire sur l'appareil... 450 $ tout nu, ou 649 € avec un abonnement d'un an au quotidien économique.
  • Le Cybook de Bookeen semble à cet égard plus intéressant (html, txt, rtf, pdf, jpg, gif, png mobipocket... et sa capacité à dézipper les fichiers tout seul, et puis aussi lire des mp3... donc des podcasts et des audiobooks), mais le format de l'écran, s'il est plus facile à transporter, interdit la lecture de document pdf non spécifiquement formatés pour lui. Moins cher que l'iLiad (350 €), il n'est en revanche pas encore commercialisé semble-t-il, alors que le lancement était prévu pour juillet... On l'annonce maintenant pour fin septembre. Je m'inscris sur le site pour être avertie, j'aimerais assez le tester pour savoir si je le mets sur ma wishlist de Noël...
  • Le Sony PRS est assez ouvert aussi... (PDF, TXT, RTF) sauf pour les formats avec DRM (BBEB Book), où le fabricant voudrait bien réitérer le fonctionnement d'Apple avec iPod/iTunes... en enfermant l'utilisateur dans son écosystème. 280 $, donc le moins cher de ce rapide tour de piste... mais combien ensuite pour les eBooks sous droit ??? et avec quel choix ?
Au final, l'Iliad s'en tire assez bien (PDF / HTML / TXT / JPG / BMP/ PNG / PRC, et un système assez ouvert pour que les développeurs externes proposent des applications permettant de lire d'autres formats) si ce n'est pour son prix (649 € tout de même... soit le plus cher de tous). Mais il est aussi le seul à proposer 16 niveaux de gris, ce qui est appréciable en attendant la couleur... Par contre, ce qui m'inquiète, c'est l'apparition d'images fantômes sur l'écran, déjà, alors que l'engin a à peine un mois, et que je prends bien soin de l'éteindre entre deux lectures... Elles semblent s'atténuer un peu lorsqu'on lit un nouveau document, mais c'est tout de même assez gênant. Normal ? Défaut de fabrication sur cet exemplaire spécifique ? Aldus devrait avoir la réponse, lui qui pratique l'objet depuis un an ,-)

6 commentaires:

Aldus a dit…

Bravo pour ce tour d'horizon très complet Hélène. Pour les images fantômes, oui de temps en temps, à l'ouverture mais elles disparaissent tout de suite avec les rafraichissements, je n'ai jamais été géné je dois dire. Plus que le wifi chez moi (je vous rejoins), j'utilise la connection filaire comme sur la vidéo. On branche, on appuie sur le bouton, on revient, c'est fait, pas plus simple. J'avoue que le chargement unique le matin me suffit grandement pour la journée, je cours pas forcément après le dernier cours de la bourse ! je n'utilise pas de SD card, la mémoire de l'Iliad me suffit largement en faisant le ménage régulièrement. En revanche, l'arrivée des Echos a largement augmenté l'utilisation de mon Iliad, depuis le temps que j'attendais ça. Après avoir lu quelques classiques en début d'année, je ne trouve pas ce qui m'intéresse pour l'instant du côté des ebooks, donc je patiente encore! Comme vous, impatient d'en savoir plus sur le Cybook.

jean-christophe courte a dit…

Pour ma part, je vais aller un jeter un oeil ou deux sur le iPod Touch d'Apple en attendant le iPhone 3G qui devrait débarquer en France au printemps…
Question convergence, cela devrait être un "must"…
Avec un écran couleurs soit dit en passant et OSX intégré…

Sinon, j'ai lu sur LivresHebdo (702 du 21 septembre 2009) que les Les Echos n'ont pas signé de partenariat avec Numlilog pour alimenter leur librairie de livres électroniques. Cela fait un peu désordre…

Bravo pour votre blog…

Luc Paul Roche a dit…

Bonjour !

Je suis un petit auteur publié chez thebookedition.com ; je ne possède pas encore de livrel (ou e-book) mais il me semble que les fabriquants devraient concilier le papier électronique et une ergonomie proche du livre traditionnel.
je m'explique : une sorte de portable, mais pivoté d'un quart de tour, où le couvercle serait maintenu par la main gauche comme pour le livre traditionnel, et où le texte lui-même serait maintenu par la main droite, l'essentiel de l'appareil se trouvant alors du côté droit, le boîtier proprement dit, un peu comme s'il n'y avait plus que des pages droites dans un bouquin, les pages gauches se réduisant à la couverture. A ma connaissance cela n'existe pas : les livrels ressemblent à des tablettes à maintenir des deux mains devant soi, ce qui limite le confort d'utilisation et n'imite point le confort du livre.
Avis donc aux industriels.

signé Luc Paul Roche, professeur de philosophie (58)

Auteur du "Saignement immortel des piqûres"

http://www.thebookedition.com/advanced_search_result.php?keywords=roche

Bellonius a dit…

Bonjour,

Très intéressée par ce tour d'horizon, mais j'hésite encore entre l'Iliad et le Cybook... à moins que quelqu'un puisse m'assurer que les livres téléchargés sur Gallica (BnF) sont bel et bien lisibles sur l'Iliad !
Merci pour ce témoignage, et pour d'éventuelles réponses !

Bellonius

Helene a dit…

Bonjour Bellonius,
A priori, pas de raison pour que les ouvrages de Gallica ne soient pas lisibles sur l'Iliad, ce sont des pdf ou des formats texte.
Le plus compliqué est parfois de les enregistrer, car ils sont présentés pour être lus en ligne sur le site de la BnF.

Bellonius a dit…

Bonsoir Hélène,

Presque tous les ouvrages sont téléchargeables sur Gallica (mais pour cela, si tu as un Mac, il faut utiliser Mozilla Firefox en non Safari comme navigateur). En revanche la majorité des livres sont scannés, ou au format A4, d'où la difficulté (pour ne pas dire impossibilité) de les lire sur des readers comme le Cybook... ! Merci pour la rapidité de ta réponse.