vendredi 31 août 2007

J2 : je commence la journée par la presse

Bon, ce matin, je connecte l'engin, et je fais ma lecture des Echos sur l'iLiad. Comme je l'ai dit, le téléchargement de la version du jour est simple et plutôt rapide.

Avis mitigé :

  • Par contre, je suis toujours aussi perturbée par l'ergonomie de navigation : pas pratique pour faire une lecture sélective. Il faut utiliser le stylet, et je ne sais jamais revenir au sommaire que je veux...
  • Et puis, bon, mon Netvibes me manque. Dans mon lecteur RSS, je peux lire toute la presse, uniquement sur les thèmes qui m'intéressent, en balayant d'un seul coup d'oeil les titres des articles que je vais lire. Ensuite, je peux tagguer, transmettre à d'autres, mettre de côté ce que je réutiliserai plus tard.
Bon, l'Iliad, c'est bien pour lire dans les transports peut-être ? A voir la prochaine fois que je prends l'avion... Pour ce matin, je reviens vite sur le web.

Ce soir, week-end. Je vais regarder ce que ça donne en eBook. Depuis le début, j'ai l'impression que c'est l'utilisation la plus intéressante, et que l'ergonomie est adaptée à une lecture suivie.

Point positif :
  • Premier test avec les eBook que j'ai déjà en stock, et que je transfère sur ma clef USB. Impec. Il lit sans souci les fichiers txt et les pdf. Bon, pour les rtf, il faut faire une conversion en pdf, mais ce n'est pas très compliqué. Je n'ai plus qu'à choisir mon bouquin.

Tiens, sur Mobipocket, il y a des titres très récents, et des dictionnaires utilisables avec les contenus lus sur un iLiad. Bon, c'est payant, je verrai plus tard.
J'explore avec un autre oeil les bibliothèques électroniques que j'ai repérées de longues dates sur Internet. Pour celui qui veut lire ou relire ses classiques, il y a certainement de quoi amortir on eBook avec tous les livres gratuits téléchargeables sur Project Gütenberg, surtout pour ceux qui lisent plusieurs langues. Pour un meilleur confort de lecture, il vaut mieux les convertir en pdf.

Et puis je vais les transférer sur une SD card : rien qui dépasse (la clef USB, si), et pas de manipulation du logiciel compagnon, que j'ai téléchargé, mais que je regarderai demain. Une fois mon bouquin choisi, je n'aurai plus qu'à me mettre au lit avec mon iLiad !

Hum, bientôt le grand rêve : n'emporter qu'un seul livre sur l'île déserte, et en avoir en réalité des dizaines, dans la mémoire de l'appareil (128 Mo) et sur des tas de SD Card toutes petites. Bon, il faut espérer que l'île est desservie par EDF... ou qu'on pourra bientôt connecter un chargeur solaire à l'iLiad pour l'emporter vraiment partout ,-)

jeudi 30 août 2007

J1 : découverte de l'objet

J'en rêvais depuis longtemps, et voici que j'ai l'occasion de tester le ePaper iLiad. A titre professionnel, je bénéficie d'un abonnement aux Echos, et on m'a prêté l'outil pour deux semaines.

Dans la mesure où il était déjà configuré, je n'ai pas eu besoin de le préparer, et j'ai donc pu aborder l'objet de manière intuitive dans un premier temps. L'ergonomie étant assez déroutante pour quelqu'un qui manipule surtout un ordinateur et des pages web, j'ai malgré tout plongé dans la notice assez rapidement, à ma manière habituelle : j'ai tout lu d'une traite, sans manipuler au fur et à mesure, pour identifier toutes les capacités et fonctionnalités de l'outil, comprendre les grands principe de fonctionnement, et pouvoir y revenir plus tard sur des points précis.

Voici mes premières impressions, un peu en vrac.

Les plus :

  • l'écran est très lisible, même pour ma mauvaise vue
  • le terminal est léger
  • le format de lecture correspond à un grand bouquin, et les typographies sont très lisibles
  • il peut lire les contenus d'une SD card ou d'une clef USB, il suffit de les plugger
  • la possibilité d'annoter de manière manuscrite (au stylet) un article de presse ou une page de livre
  • la prise de courant avec plusieurs modèles de broches interchangeables qui facilite l'utilisation en voyage : pas besoin d'un convertisseur de prise pour le recharger
  • la barre latérale qui permet de faire défiler les pages d'un document d'un doigt, en tenant l'iLiad d'une seule main
  • le téléchargement très simple de son journal du jour (une fois que la connexion est paramétrée, il suffit de lancer la connexion Internet, via un câble Ethernet ou le Wifi)
Les moins :
  • l'obligation de connecter un accessoire intermédiaire dont la forme n'est pas du tout pratique pour brancher l'iLiad sur l'électricité, un réseau Ethernet ou le connecter à son PC via un câble USB. On aurait aimé disposer de ces ports directement sur le terminal
  • la connexion de cet accessoire n'est de plus pas du tout intuitive (la flèche est à positionner vers le dos du terminal, alors qu'en principe, les repères sont positionnés sur les connecteurs pour qu'on les voie de face)
  • le délai de latence des commandes et changements de menus semble assez long
  • l'obligation d'utiliser le stylet pour activer les icônes de fonction et les hyperliens de l'écran : j'aurais bien aimé que ça marche avec les doigts, comme sur l'écran de mon Palm
  • l'obligation de passer par un PC (et l'installation d'un logiciel compagnon) pour gérer le contenu de l'iLiad (par exemple, on ne peut pas transférer directement un eBook depuis une clef USB vers l'iLiad)
Bon, demain, je l'utilise pour lire mon journal ,-)